Trésorerie menacée : la fermeture de trop pour les élus du canton de Bruyères

17 septembre 2019
Télécharger le podcast

Une vingtaine d'élus du canton de Bruyères se sont réunis hier matin devant les locaux de la trésorerie de Bruyères pour manifester contre la fermeture de ce service public.

Reportage VOSGES FM, avec Christian TARANTOLA, maire de Docelles et conseiller départemental du canton de Bruyères et Yves BONJEAN, maire de Bruyères.

C'est un nouveau coup dur pour le canton de Bruyères, dont les élus apprennent une nouvelle fois la volonté du gouvernement de fermer l'un de ses services publics. Après la ligne ferroviaire Épinal/Saint-Dié, après le Centre Médico-Psychologique, c'est la trésorerie de Bruyères qui est maintenant visée. Pour les habitants, si la fermeture est effective, cela signifie qu'il faudra se déplacer jusqu'à Gérardmer ou Épinal. Les maires s'unissent donc pour préserver ce service sur leur territoire et annoncent leur intention de ne pas céder, lors de la réunion qui aura lieu ce jeudi soir au Relais de la Cité à Bruyères.

Dans les Vosges, Bruyères n'est pas la seule ville concernée par la reforme des finances publiques, plusieurs autres trésorerie ou centre des impôts seraient menacées : Châtenois, Darney, la Vôge lès-Bains, Vittel, Charmes, Cap Avenir Vosges Thaon, , Rambervillers, Raon l’Etape, Senones, Remiremont (SIE Entreprises), Gérardmer, Cornimont et Le Thillot.