Les policiers vosgiens fatigués du discrédit sur la profession

18 juin 2020
Télécharger le podcast

A l'appel des syndicats Unité SGP FO, Alliance Police Nationale et d'associations, les policiers issus de trois commissariats vosgiens mais aussi des retraités de la fonction et des citoyens s'étaient donnés rendez-vous devant la Préfecture des Vosges, hier en fin de journée.

Reportage VOSGES FM avec Mickael LABOUREL, secrétaire départemental unité SGP FO et Wiliam WULLEMAN, délégué départemental Alliance Police National.

Une centaine de personnes est venue exprimer leur colère. « Le vase de la police nationale est plein », voilà comme s'est conclu ce rassemblement, après avoir jeté symboliquement leurs menottes à terre. Les manifestants ont rappelé que ces dernières années la police a encaissé des attentats, les gilets jaunes mais aussi l'augmentation des délinquances et des agressions à leur encontre.

Sur fond de haine anti-police, d'accusation de racisme, les policiers demandent au gouvernement des mesures concrètes pour retrouver confiance et lever le discrédit sur la profession. Dans le département, les violences proférées à l'encontre des personnes dépositaires de l'autorité publique ne cessent d'augmenter avec douze cas depuis le début de l'année. Cependant, selon les policiers présents, 80% des citoyens soutiennent les forces de l'ordre.

police menottes.jpg (1.48 MB)police citoyen.jpg (778 KB)