Les hôpitaux vosgiens rendent malade ?

08 octobre 2018
Télécharger le podcast

Ils étaient trois cent à défiler vendredi dernier dans les rues d’Épinal pour rallier l'agence régionale de Santé, pour le premier rassemblement Santé et Action Sociale de la CGT.

 Reportage VOSGES FM de Clémence VUILLAUME, avec Denis GILLET secrétaire général de la CGT.

 

« Les hôpitaux rendent malades, ou plutôt y travailler rend malade », voilà comment, Denis GILLET secrétaire général de la CGT, a ouvert la conférence de presse, qui marquait le début de cette journée d'action Santé et Actions Sociales. Une première manifestation de leur colère, puisque tous les établissements, où la CGT est implanté, étaient en grève vendredi.

 

Les points principaux abordés sont :

  • la baisse des moyens financiers et humains qui se répercute directement sur la qualité des soins apportés aux patients.

  • la dégradation des conditions de travail.

  • la non pérennisation des emplois remplacés par des emplois contractuels.

 

Dans son discours, Denis GILLET, explique que les hôpitaux vosgiens vont mal puisque la totalité de ceux-ci sont en déficits. Il nous dévoile également des chiffres : 15 millions d'euros pour Épinal/Remiremont, 5 à 7 millions pour Vittel/Neufchateau et 3 millions pour Saint-Dié. Il explique également la politique du gouvernement pour réduire les coûts budgétaires: supprimer des emplois pour réduire les coûts budgétaires. Infos ou intox : le parking de l’hôpital Emile Durkeim d’Épinal pourrait devenir payant.

 

« Les soins c'est de l'humain pas des chiffres » pouvait-on lire sur des affiches dans la salle SERPOLLIER de Chantraine, lieu de la conférence, qui s'est poursuivit en débat.

 

Des représentants de la fonction hospitalière qui souhaitent un grand service publique de santé solidaire, égalitaire et qui répond aux principes d'Ambroise Croizat, le fondateur de la sécurité sociale. Pour cela ils ont été entendu par la nouvelle déléguée de l'Agence Régionale de Santé, vendredi à 16h.

 

L’hôpital publique français malade ? C'est ce que semble indiquer les constats fait majoritairement sur le territoire vosgien !