La Gendarmerie des Vosges verbalise 120 personnes par jour pour non respect du confinement

24 mars 2020
Télécharger le podcast

Depuis la mise en place du confinement par le gouvernement, la Gendarmerie des Vosges verbalise entre 100 et 120 personnes par jour pour non respect des règles du confinement.

Reportage VOSGES FM avec le Colonel Brice MANGOU, commandant du groupement de la Gendarmerie des Vosges.

Si les vosgiens ont bien compris les règles du confinement, trop d'abus sont encore constatés dans le département. Trop souvent, les gendarmes étendent comme excuses « je n'étais pas au courant » ou encore « ce sont des courses nécessaires » alors que le caddie est rempli de chips ou de soda... 135 euros d'amende ! Voilà ce à quoi vous vous exposez en cas d'infraction au confinement. Une sanction qui coûte chère mais qui permet aussi de garantir votre sécurité et celle des autres.

Concernant la mise en danger de la vie d'autrui, pour l'instant le délit ne pourrait être caractérisé que si une personne crachait ou toussait sur des gendarmes ou policiers dans l'exercice de leurs fonction. A l'avenir, il n'est pas exclut que si le non respect du confinement est constatée à plusieurs reprises, la gendarmerie ou la police, en accord avec le procureur de la république, prennent des sanctions plus disciplinaires, si le gouvernement devait annoncer une telle mesure.