Imagerie d'Epinal : statu quo, l'affaire repart à Nancy

08 juillet 2020
Télécharger le podcast

L'affaire de l'Imagerie d’Épinal est encore dans les mains de la justice puisque c'est la cour d'Appel de Nancy qui devra trancher le dossier.

Reportage VOSGES FM avec Sylvie LEUVREY, avocate de De Buyer Engine et Patrick NARDIN, maire d’Épinal.

Ce mardi 7 juillet le tribunal de commerce d’Épinal a été dessaisi par le procureur de la République et ce sera désormais à la Cour d'Appel de Nancy de faire la lumière sur ce dossier qui s'éternise depuis un moment. Parmi les décisions possibles ce mardi : le redressement judiciaire, la liquidation ou encore la continuité des activités ; c'est cette dernière qui a primé.

A sa sortie du tribunal Christine Lorimy n'a pas souhaité s'exprimer sur la décision.

Le maire d’Épinal Patrick Nardin, qui avait d'ailleurs pendant la campagne municipale formulé le souhait que la ville rachète la société, se tient toujours prêt pour cette éventualité. Du coté de Sylvie Leuvrey, l'avocate de De Buyer Engine, la décision est satisfaisante puisque la société est toujours sur pied. L'objectif demandé en cour d'appel est désormais la désignation d'un administrateur pour prendre en charge la société Imagerie d’Épinal et préserver le patrimoine spinalien.

Le procureur de la République ne s'est pas exprimé sur les motivations qui l'on conduit à dessaisir le tribunal de commerce d’Épinal, ce mardi.