Drôle de début d'année pour le député vosgien Stéphane VIRY

10 janvier 2019
Télécharger le podcast

Drôle de début d'année pour le député vosgien Stéphane VIRY, menacé de mort dans une lettre qui fait suite à la question posée au gouvernement, par l'élu républicain sur la régulation de la population de sangliers.

Reportage VOSGES FM de Clémence VUILLAUME, avec Stéphane VIRY, député de la 1ère circonscription des Vosges.

Le député qui reçoit de nombreuses lettres ne se laisse pas effrayer par ces menaces, qu'il qualifie de minable. Cependant il dresse un constat : la population n'a plus confiance en ses élus. Il prévoit donc en 2019, de réinstaurer ce lien en s'appuyant sur deux outils, le premier sera un atelier législatif, basé sur des projets de loi, le second sera un conseil de circonscription fonctionnant sur le même principe qu'un conseil municipal.

Le député vosgien rappelle qu'il est là pour porter la voix d'un territoire et que s'il ne s'inspire pas des gens qui y vivent, alors il ne remplit pas sa fonction.

Ci-dessous le contenu de la lettre envoyée au député :