Confinement : une augmentation des violences conjugales à redouter

30 mars 2020
Télécharger le podcast

La secrétaire d’État à l’Égalité femmes-hommes, Marlène Schiappa, a déclaré observer une recrudescence des violences conjugales depuis le début du confinement.

Reportage VOSGES FM avec Amandine BEY, directrice du Centre d’information sur les droits des femmes et des familles des Vosges.

Le gouvernement a annoncé vendredi la prolongation du confinement jusqu'au 15 avril. Si ce confinement est nécessaire pour éviter la propagation du Coronavirus et enrayer l'épidémie, il présente aussi un danger pour toutes les personnes qui subissent des violences conjugales. Depuis le début du confinement les violences conjugales sont en augmentation et si dans les Vosges les chiffres ne sont pour l'instant pas significatifs, il faut s'attendre à une hausse.

Tous les acteurs, associatifs et forces de l'ordre, continuent ainsi leur mission pour sécuriser les personnes en situation de danger et des dispositifs légaux existent comme l'attribution d'un téléphone portable ou encore la plateforme https://stop-violences-femmes.gouv.fr/. De plus le ministre de l'intérieur a expliqué que les femmes victimes de violences pourraient donner l'alerte dans les pharmacies. Les pharmaciens devraient ensuite prévenir les forces de l'ordre. Sachez que si vous êtes en situation de danger et que vous ne pouvez pas attendre l'arrivée de policiers ou gendarmes, même en période de confinement, la meilleure solution reste la fuite.